Robert Liensol (1922-2011)

Robert Liensol (1922-2011)

Robert Liensol est né en 1922 à Saint-Barthélémy (Guadeloupe). Employé au musée de l’Homme, il crée en 1954 la compagnie des Griots afin de promouvoir les Afro-descendants dans le théâtre français. Cette initiative, à laquelle seront associés de nombreux artistes, dont Darling Legitimus , Jenny Alpha et Toto Bissainthe , se poursuivra jusqu’en 1972, en association avec Med Hondo à partir de 1966. Elle permet la création des Nègres de Jean Genet et de deux pièces d’Aimé Césaire : La…

Lire la suite Lire la suite

Jeanne Deroo : blackface à la française

Jeanne Deroo : blackface à la française

Jeanne Deroo est journaliste, responsable des pages « beauté » au magazine Elle qui appartient au groupe Lagardère. Le mardi 26 novembre 2013, elle a publié sur son compte Instagram une photo où elle apparaît en « blackface », c’est-à-dire grimée en négresse, une pratique raciste du Sud américain à l’époque de la ségrégation. Cette photo a sans doute été prise à l’occasion d’une soirée parisienne « blackface ». Elle a vite fait scandale et la journaliste a dû s’excuser. Elle a donné une  explication curieuse…

Lire la suite Lire la suite

Yannick Martin maître sonneur breton

Yannick Martin maître sonneur breton

Yannick Martin est breton, et il joue de la bombarde dans le bagad Kemper. Il en joue même très bien puisqu’il est champion de Bretagne. Mais la couleur de sa peau, qui n’aurait pas déplu à certains Bretons de qualité- Du Guesclin, Théophile-Marie Laennec – dérange un Breton médiocre, expatrié de surcroît. Il s’agit du fondateur du site nationaliste breton Breizh Atao, Boris Le Lay, qui a tenu des propos racistes sur son site en 2011. Pour M. Le Lay,…

Lire la suite Lire la suite

Esclavage : le Général Dumas, emblème du 10 mai 2015 Villers-Cotterêts-Paris

Esclavage : le Général Dumas, emblème du 10 mai 2015 Villers-Cotterêts-Paris

L’association des amis du général Dumas et son président, l’écrivain et cinéaste Claude Ribbe, appellent pour le 10 mai 2015, journée nationale de l’esclavage et de ses abolitions, à se rassembler dignement autour de la figure emblématique du général Dumas : – à 11 heures à Villers-Cotterêts (Aisne) 41 avenue du général-Mangin, devant la plaque en mémoire du général-Dumas. – et à 18 h, comme chaque année, place du général-Catroux, Paris 17e devant le monument au général Dumas (fers brisés)…

Lire la suite Lire la suite

Napoléon, morceaux choisis

Napoléon, morceaux choisis

  En France, le dictateur raciste et esclavagiste Napoléon est une référence officielle depuis plus de deux siècles. Et il est généralement présenté dans les écoles de la République comme un héros. Il n’en va pas de même dans les autres pays et en particulier en Grande-Bretagne; Napoléon vu par le Daily mail (article en anglais) Voir également le livre de Claude Ribbe (réédité en 2013) Le crime de Napoléon. La pensée de Napoléon se résume cyniquement dans sa formule…

Lire la suite Lire la suite

Alexandre Dumas et la communauté noire

Alexandre Dumas et la communauté noire

En 1838, Alexandre Dumas, dans une lettre adressée à des Haïtiens, appelait les « hommes de couleur » du monde entier à s’unir, y compris d’un point de vue financier, pour ériger un monument à la mémoire de son père, le général Dumas. C’est dans cet esprit que l’association des amis du général Dumas, après avoir permis de réinstaller à Paris en 2009 un monument à la mémoire du général Dumas évoquant l’esclavage, lutte pour faire réinstaller la statue du général, érigée…

Lire la suite Lire la suite

Flore Gaillard

Flore Gaillard

Esclave marronne, Flore Gaillard, une Afro-descendante de la colonie française de Sainte-Lucie, prit les armes contre les Anglais en 1793 et leva l’Armée française des bois. Flore Gaillard incendia des plantations et exécuta Bellac, son ancien maître, qui l’avait violée. L’armée de Flore Gaillard triompha des Anglais à Rabot en 1793.

Lieutenant Guibert Jean-Marie

Lieutenant Guibert Jean-Marie

Le lieutenant Guibert Jean-Marie (Guibert-Marie-Égyptienne Jean-Marie) est né, comme son ami Pierre Réjon, à Trinité (Martinique). Après ses études au lycée de Fort-de-France, Guibert Jean-Marie vint à Paris s’engager dans l’armée (avril 1913). Artilleur, il est nommé observateur en février 1917, avec le grade de sous-lieutenant. Le rôle de l’observateur, généralement placé à l’arrière d’un appareil biplace, était d’effectuer des missions de renseignement. Il disposait d’une double mitrailleuse pour défendre l’appareil, le pilote n’étant pas armé. Jean-Marie ne fut pas…

Lire la suite Lire la suite

Charlie Hebdo

Charlie Hebdo

En quoi la une de Charlie Hebdo du 30 octobre 2013 serait-elle moins grave et plus « humoristique » que celle, condamnable, par ailleurs, de Minute. Au motif que Charlie Hebdo serait au-dessus de tout soupçon de racisme ? Les journalistes racistes – de droite comme de gauche – ne se valent-ils pas tous ? Il faut se souvenir que le journal Charlie Hebdo affichait cette une en 1980, à propos de la venue du pape à Paris :      …

Lire la suite Lire la suite

Ron Stallworth

Ron Stallworth

Ron Stallworth est un policier afro-américain de Colorado Springs (Colorado) qui réussit en 1978-1979, pendant sept mois d’enquête, et non sans jubilation, à infiltrer le Ku-Klux-Klan, en utilisant son vrai nom et en se faisant passer (dans ses courriers et au téléphone) pour un raciste et un négrophobe acharné. Pour assister aux réunions, il utilisait l’un de ses collègues « blancs ». Les choses se compliquèrent lorsque Stallworth fut affecté à la protection rapprochée du suprémaciste David Duke, le « grand sorcier » du…

Lire la suite Lire la suite

Du Parquet

Du Parquet

Jacques Dyel du Parquet est né en Normandie vers 1606. Neveu de Pierre Belain d’Esnanbuc, il est nommé en 1636, pour remplacer Jean Dupont, gouverneur de la Martinique (colonisée un an plus tôt) pour le compte de la compagnie des îles d’Amérique, et prisonnier des Espagnols. À ce titre, et avec le soutien d’aventuriers comme Constant d’Aubigné et Jean-François du Buc, il doit faire face à une révolte fomentée fin 1646 par des colons récalcitrants. Après la faillite de la…

Lire la suite Lire la suite

Les enfants du pays

Les enfants du pays

En 2006, le réalisateur et producteur français Pierre Javaux avait pris le risque, avec son film Les enfants du pays, d’aborder la seconde guerre mondiale sous un angle nouveau : celui du rôle héroïque des tirailleurs dans la défense des villages français en 1940. Le réalisateur-producteur en avait profité pour exprimer un point de vue délibérément antiraciste et humaniste. Il en résulte un film sans prétention, mais utile et plein de fraîcheur, et surtout juste, même s’il est centré autour…

Lire la suite Lire la suite

Le Travail forcé (1900-1946)

Le Travail forcé (1900-1946)

Le Travail forcé – survivance de l’esclavagisme – est un système que la France appliqua pendant près d’un demi-siècle aux indigènes de ses colonies d’Afrique de l’Ouest, tant pour réaliser les travaux publics que pour fournir, par le détournement du système, une main d’oeuvre presque gratuite aux entreprises des colonies. Le travail forcé était organisé par le canal de plusieurs dispositions légales et imposées dans le cadre du code de l’indigénat : la réquisition, la prestation (rétablissement pour les Africains…

Lire la suite Lire la suite

Henry de Lesquen, hobereau eugéniste, raciste et négrophobe

Henry de Lesquen, hobereau eugéniste, raciste et négrophobe

Henry de Lesquen, hobereau eugéniste, raciste et négrophobe. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Henry de Lesquen, né en 1949, n’a rien d’original. Issu d’une famille bretonne de petite noblesse, mais qu’il dit ancienne, il était voué, dès sa  naissance à devenir – dans le meilleur des cas – officier de marine, polytechnicien, élève de l’E.NA., à épouser une jeune fille tradi-catholique rencontrée dans un rallye versaillais, à remâcher discrètement, au jockey club et à l’association d’entraide de la…

Lire la suite Lire la suite

Mahbuba (1825-1840)

Mahbuba (1825-1840)

Mahbuba (« bienaimée », Machbuba en allemand) était une jeune Africaine, généralement qualifiée d’ « éthiopienne » qui fut vendue comme esclave en 1837 sur le marché du Caire. Elle fut rachetée par le prince romantique et francophile Hermann de Pueckler-Muskau, qui, voyageant en Orient, avait été frappé par sa beauté. Elle devint sa compagne de voyage et il ramena en Europe où elle fit sensation.                       Elle mourut en Allemagne dans le château…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook