Tiemoko Garan Kouyaté

Tiemoko Garan Kouyaté

Tiemoko Garan Kouyaté naquit en 1902  à Ségou au Mali. Formé à l’École normale de Gorée, il devint en 1921 instituteur en Côte-d’Ivoire. Arrivé en France pour y continuer ses études, il y développera des activités militantes et anticolonialistes. À la fin des années 20, il figura, aux côtés de Lamine Senghor parmi les fondateurs de la Ligue de défense de la race nègre puis de l’union des travailleurs nègres et donna des articles aux journaux de ces organisations (La…

Lire la suite Lire la suite

Du viol colonial

Du viol colonial

Le viol des Africaines et des Afro-descendantes par des Européens était un phénomène si répandu depuis la « découverte de l’Afrique » qu’un peintre flamand,  Christiaen van Couwenbergh  (1604-1667), en fit un tableau qui se trouve conservé en France au musée de Strasbourg. Dans cette peinture  intitulée « Le rapt de la négresse » ou « le viol de la négresse », qui constitue un document exceptionnel, deux jeunes Européens, nus, s’apprêtent à violer une Africaine. L’un deux la montre du doigt en se moquant de…

Lire la suite Lire la suite

Joseph Arthur de Gobineau

Joseph Arthur de Gobineau

Joseph Arthur de Gobineau, fils d’un officier royaliste d’origine bordelaise, Louis de Gobineau, et d’Angélique-Madeleine Mercier de Gercy, une Bordelaise descendante, par sa mère, Agnès Doyen, d’une famille esclavagiste du Cap (république d’Haïti), est né le 14 juillet 1816 à Ville-d’Avray. Ayant partagé jusqu’en 1832 l’exil de sa mère (réfugiée en Allemagne à cause d’une escroquerie), il rejoint ensuite son père à la retraite à Lorient , puis s’installe à Paris rue Saint-Benoît (1835) où, passionné par la civilisation et…

Lire la suite Lire la suite

Assata Shakur

Assata Shakur

Assata Shakur est née Joanne Deborah Byron à New York le 16 juillet 1947. Étudiante au City College of New York au milieu des années soixante, elle s’engagea pour la cause des Africains-Américains, ce qui lui valut d’être arrêtée une première fois en 1967, pour avoir verrouillé l’entrée du collège, en signe de protestation. Diplômée en 1970, elle rejoignit le Black Panther Party et prit en charge la section de Harlem, s’occupant d’organiser les petit déjeuners dans les écoles, ce…

Lire la suite Lire la suite

Count Basie (1904-1984)

Count Basie (1904-1984)

William dit Count Basie est né le 21 août 1904 à Red Bank (New Jersey, USA). Formé au piano par sa mère, il début tout jeune en accompagnant des films muets. Installé à Harlem (New York) en 1924, il rencontre des pianistes de renom – James P. Johnson, Fats Waller – et commence à travailler dans les clubs. En 1928, adoptant le surnom de Count Basie, il s’intègre à l’orchestre des Blue Devils à Kansas City. Puis, au milieu des…

Lire la suite Lire la suite

W.E.B. Du Bois (1868-1963)

W.E.B. Du Bois (1868-1963)

William Edward Burghardt Du Bois – qui avait des origines françaises (comme son nom l’indique) et haïtiennes – est né à Great Barrington, dans le Massachusetts. Il fut l’un des premiers Afro-Américains à être admis dans la prestigieuse université de Harvard. Il étudia également à Berlin. Soucieux de mettre ses connaissances au service de l’émancipation des Afro-Américains, Du Bois enseigna la sociologie, l’économie et l’histoire, notamment à l’université d’Atlanta (Géorgie), où il obtint une chaire en 1887. Du Bois s’opposa…

Lire la suite Lire la suite

L’affaire Nicolas Bedos

L’affaire Nicolas Bedos

Les 9 et 18 décembre 2012, l’humoriste Nicolas Bedos publiait dans le journal Marianne, dirigé par Jean François Kahn (qui avait assimilé publiquement, le 16 mai 2011, le viol d’une Africaine à un « troussage de domestique ») deux tribunes clairement racistes et négrophobes. Le 11 janvier 2013, l’écrivain Claude Ribbe – qui fut l’un des rares intellectuels à réagir – signait une tribune en réponse à Bedos. Onze mois plus tard, fin décembre 2013, Nicolas Bedos a été mis en examen…

Lire la suite Lire la suite

1825. L’indemnité imposée par la France à Haïti

1825. L’indemnité imposée par la France à Haïti

En 1825, sous le ministère Villèle, un Toulousain ultra-réactionnaire par ailleurs gendre d’une richissime esclavagiste de la Réunion, Madame Desbayssans, la France a exigé d’Haïti, sous menace d’une escadre de 14 vaisseaux de guerre destinés à une reconquête armée avec rétablissement de l’esclavage, une fabuleuse « indemnité » de 150 millions de francs-or. En échange la France acceptait de reconnaître l’indépendance. En réalité, il s’agissait d’une mise sous tutelle financière, car pour payer cette somme, Haïti dut emprunter à la France. La…

Lire la suite Lire la suite

Khéops pharaon africain

Khéops pharaon africain

Khéops pharaon africain Khéops, également appelé Khoufou ou Khnoum Khoufou (Khufu , Khnum Khufu) est le deuxième pharaon égyptien de la IVe dynastie. Il aurait régné de 2589 à 2566 av JC. Les informations sur son règne restent à ce jour assez lacunaires.         ci-contre: Neferetiabet, la fille de Khéops         Khéops est principalement connu pour s’être fait construire la grande pyramide de Gizeh, haute de 140 mètres environ, véritable chef d’œuvre architectural. À…

Lire la suite Lire la suite

Simon de Cyrène

Simon de Cyrène

Un tradition ancienne fait de Simon, originaire de Cyrène (ville de l’actuelle Lybie), un Africain mélanoderme et le premier saint africain. Le Nouveau testament (Saint-Marc, Saint-Matthieu et Saint-Luc) dit que Simon de Cyrène fut désigné par les soldats romains pour porter la croix du Christ. « Ils requirent pour prendre sa croix un passant qui revenait des champs, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus.» (Marc) « En sortant, ils trouvèrent un homme de Cyrène, du nom de…

Lire la suite Lire la suite

Joseph Galliéni

Joseph Galliéni

Joseph Galliéni, originaire d’Italie, est né en 1849 à Saint-Béat (Haute-Garonne). Sorti sous-lieutenant de Saint-Cyr en 1870, il opta pour l’infanterie coloniale. Après avoir été blessé et fait prisonnier en Allemagne, il servit à La Réunion. En 1876, lieutenant de tirailleurs sénégalais, il est envoyé à Dakar, affecté à des missions d’ »exploration ». En 1880, il impose un protectorat au Mali. Commandant en Martinique de 1883 à 1886, il repart au Mali pour consolider l’implantation française et se livrant à de…

Lire la suite Lire la suite

Guadeloupe : le massacre de mai 67

Guadeloupe : le massacre de mai 67

Le 20 mars 1967,  Srnsky, un Européen, propriétaire d’un grand magasin de chaussures à Basse-Terre (Guadeloupe), voulant interdire à Raphaël Balzinc, un vieux Guadeloupéen infirme, cordonnier ambulant, de passer sur le trottoir qui borde sa devanture, lâche sur lui son berger allemand. Srnsky excite le chien en s’écriant : « Dis bonjour au nègre ! » Balzinc, renversé et mordu, est secouru par la foule, tandis que Srnsky, du haut de son balcon, nargue et invective à qui mieux mieux  les passants…

Lire la suite Lire la suite

Moune de Rivel

Moune de Rivel

Cécile Jean-Louis, dite Moune de Rivel, est décédée à Paris le 27 mars 2014. Âgée de 96 ans, elle était la doyenne des artistes d’outre-mer. Née à Bordeaux le 7 janvier 1918, d’une famille originaire de Sainte-Anne  (Guadeloupe), elle était la fille d’Henri Jean-Louis dit Baghio’o, le premier magistrat afro-descendant des Antilles et de la pianiste et violoniste guadeloupéenne Fernande de Virel (afro-descendante originaire par son grand-père de Baltimore). Prenant le pseudonyme de Moune de Rivel, elle débute à l’âge…

Lire la suite Lire la suite

Surya Bonaly

Surya Bonaly

Surya Bonaly est née à Nice en 1973 d’une mère réunionnaise et a été adoptée à l’âge de 8 mois. Championne de France, Sury Bonaly a marqué l’histoire du patinage artistique en collectionnant un nombre impressionnant de médailles entre 1986 et 1997. Surya Bonaly est américaine depuis 2004 est vit à Las Vegas (Nevada, USA) où elle entraîne les championnes. Elle est très engagée dans la lutte contre les discriminations, notamment dans le domaine du sport. Le 26 mars 1994,…

Lire la suite Lire la suite

Un fauteuil pour deux

Un fauteuil pour deux

Trading Places (Un fauteuil pour deux) est un film de John Landis, sorti en 1983, qui remporta un succès mondial. Sous des apparences bouffonnes, Trading Places est une satire philosophique très grinçante du racisme américain, propre aux milieux conservateurs et au monde de la finance. À la suite d’un pari conclu entre deux frères milliardaires, tous deux racistes, avares et sans moralité, mais dont l’un croit que l’infériorité des Afro-descendants est inscrite dans leurs gènes, tandis que l’autre pense que…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook