Amo (1703-1759)

Amo (1703-1759)

Anton Wilhelm Amo, né à Awukena (aujourd’hui Ghana) en 1703 fut razzié à l’âge de 4 ans et conduit à Amsterdam où il fut « donné » au duc de Brunswick qui, le considérant comme son fils adoptif, l’emmena avec lui à Wolfenbüttel, en Basse-Saxe. Baptisé, Amo put faire des études de droit et de philosophie aux universités de Helmstedt, Halle où il soutint une thèse de droit sur la question de l’esclavage : Disputatio de jure Maurorum in Europa (Du droit des…

Lire la suite Lire la suite

Thomas Sankara (1949-1987)

Thomas Sankara (1949-1987)

Thomas Sankara, né en 1949 à Yako (alors Haute-Volta) a suivi une formation militaire d’officier avant d’être porté à la présidence de la Haute-Volta par un coup d’État en 1983. En 1984, Sankara, qui avait choisi une ligne délibérément marxiste et anti-impérialiste, débaptisa son pays, substituant au nom, qu’il jugeait trop lié à la colonisation française, de Haute-Volta, celui de Burkina Faso. Le 15 octobre 1987, Sankara a été assassiné, lors d’un coup d’État fomenté par son ami Blaise Compaoré….

Lire la suite Lire la suite

La femme noire : fantasmes et stéréotypes

La femme noire : fantasmes et stéréotypes

Un chercheur français, Yann Le Bihan, consacre ses travaux à mettre en évidence la manière dont la presse française du XXIe siècle utilise systématiquement les vieux stéréotypes de la colonisation et de l’esclavage fondés sur le racisme et le sexisme pour entretenir le fantasme de la « femme noire », assimilée à un animal lubrique. La manière dont la partie américaine de l’affaire Strauss-Kahn a été traitée par la presse française est, à cet égard, révélatrice. Femme noire en image : Racisme…

Lire la suite Lire la suite

Le général Dumas (1762-1806)

Le général Dumas (1762-1806)

Né esclave près de Jérémie,dans la partie française de l’île de Saint-Domingue (depuis république d’Haïti) arrivé en France à l’adolescence, le général Dumas se lia avec le chevalier de Saint-George.  Engagé à 24 ans comme simple cavalier dans la Reine-Dragons (ensuite 6e Dragons) sous le pseudonyme d’Alexandre Dumas, il s’est particulièrement illustré pendant la Révolution. Son amitié avec trois camarades (Piston, Espagne et Carrière de Beaumont, tous trois futurs généraux de cavalerie) inspirera Les Trois Mousquetaires.     La bande-annonce…

Lire la suite Lire la suite

Joost Van Vollenhoven

Joost Van Vollenhoven

Né à Rotterdam en 1877, Joost Van Vollenhoven passa son enfance à Alger où ses parents s’étaient établis comme colons. Sorti major de l’école coloniale après des études de droit, Vollenhoven fut gouverneur de Guinée, puis du Sénégal en 1907 et secrétaire général de l’Afrique équatoriale française en 1910. Gouverneur général de l’Indochine en 1914, Vollenhoven rejoignit volontairement les tranchées en 1915 avec le simple grade de sergent pour suivre les indigènes mobilisés. Blessé et cité plusieurs fois, il fut…

Lire la suite Lire la suite

John William (1922-2011)

John William (1922-2011)

John William, de son vrai nom Ernest-Armand Huss, est né à Grand-Bassam en Côte d’Ivoire d’un père alsacien et d’une mère ivoirienne. Enlevé très jeune à sa mère, John William est envoyé en France où il sera mis en pension. À l’âge de 17 ans, il devient ouvrier (ajusteur) dans l’industrie automobile à Boulogne-Billancourt. Quatre ans plus tard, il est réquisitionné par le service civique rural et envoyé en Charente-Martitime puis à Montluçon (Allier) où il est employé dans une…

Lire la suite Lire la suite

Olympe de Gouges (1748-1793)

Olympe de Gouges (1748-1793)

Olympe de Gouges est née Marie-Olympe Gouzes à Montauban en 1748. Mariée à 16 ans par son père, boucher, à un traiteur parisien qui lui avait fait un enfant, elle se trouva à 17 ans à la fois mère, veuve, et indépendante. Olympe de Gouges passait pour la fille naturelle de l’auteur dramatique montalbanais Jean-Jacques Lefranc de Pompignan. Installée à Paris sous le nom d’Olympe de Gouges, elle fréquenta les milieux littéraires et artistiques. Il est plus que probable qu’elle…

Lire la suite Lire la suite

Les Séminoles noirs

Les Séminoles noirs

Les Séminoles noirs ou Black Seminoles (le mot semble dérivé de l’espagnol cimarron,qui désigne les esclaves fugitis) sont les descendants des esclaves marrons des Caroline du Sud et de Géorgie – souvent des Gullah – qui, dès le 17e siècle se réfugièrent dans le désert de Floride, sous autorité espagnole, se mêlant aux Amérindiens – des Creeks – également réfugiés dans cette région pour fuir la colonisation. L’immigration des marrons en Floride était encouragée par les autorités espagnoles qui y…

Lire la suite Lire la suite

Pierre-Just Marny (1943-2011)

Pierre-Just Marny (1943-2011)

Pierre-Just Marny, né à Fort-de-France (Martinique) a été condamné à l’âge de 20 ans à 2 ans de prison pour vol, sur dénonciation de ses complices. En septembre 1965, à sa sortie de prison, Marny prend un fusil et va se venger, laissant 3 morts, dont un enfant de 2 ans, touché accidentellement. Après avoir été arrêté, Marny s’échappe. Cerné, il finit par se rendre après 9 jours de cavale. Alors qu’il est désarmé et lève les bras, il est…

Lire la suite Lire la suite

Achille René-Boisneuf (1873-1927)

Achille René-Boisneuf (1873-1927)

Achille René-Boisneuf est né au Gosier (Guadeloupe) en 1873, fils d’un esclave affranchi. Après ses études secondaires, il s’engage en politique. D’abord aux côtés du socialiste Légitimus , puis en dissident par rapport à une ligne que René-Boisneuf juge trop tiède. Il est élu conseiller municipal de Pointe-à-Pitre en 1900. En 1909, René-Boisneuf part en France et y obtient une licence de droit qui lui permet de revenir en 1910 et d’ouvrir un cabinet d’avocat à Pointe-à-Pitre. Il s’illustre dès…

Lire la suite Lire la suite

Territoires occidentaux issus de la colonisation

Territoires occidentaux issus de la colonisation

De nombreux territoires du monde sont sous la souveraineté de pays occidentaux pour des raisons historiques  généralement liées à la colonisation. L’ONU considère que 16 territoires actuellement non autonomes et placées sous l’autorité de la Grande-Bretagne, de la France, des USA, de la Nouvelle-Zélande et du Maroc, doivent faire l’objet d’une surveillance du comité spécial de la décolonisation. Ces territoires sont les suivants : Anguilla, les Bermudes, les îles Caïmans, Gibraltar, les îles Falkland (Malouines), Montserrat, îles Vierges britanniques,les îles…

Lire la suite Lire la suite

La loi du 16 octobre 1791

La loi du 16 octobre 1791

L’une des plus belles lois de la Révolution française, adoptée par décret de l’assemblée nationale le 28 septembre 1791, a paradoxalement été promulguée par le roi Louis XVI le 16 octobre 1791. Le roi, qui disposait d’un droit de veto – qu’il ne s’est pas privé d’utiliser – aurait pourtant pu s’y opposer. Cette loi – qui n’était malheureusement pas applicable dans les colonies – n’a jamais été abrogée, même par Napoléon. Elle est toujours en vigueur au XXIe siècle….

Lire la suite Lire la suite

Jean-Jacques Dessalines (1758-1806)

Jean-Jacques Dessalines (1758-1806)

Jean-Jacques Dessalines, est né esclave en 1758 à Cornier, Grande-Rivière-du-Nord, dans la partie française de l’île de Saint-Domingue (république d’Haïti) sur la plantation Duclos, où il devint commandeur (chargé d’organiser le travail des esclaves). Il fut ensuite racheté par un Afro-descendant libre du nom de Dessalines. Dessalines participa au soulèvement général d’août 1791, en devenant lieutenant de l’un des chefs, Jean-François Papillon. Il suivit ensuite Papillon et Toussaint-Louverture dans la partie espagnole de Saint-Domingue (république de Saint-Domingue) lorsque les insurgés…

Lire la suite Lire la suite

L’Eglise et l’esclavage des Africains

L’Eglise et l’esclavage des Africains

L’église catholique, tout en condamnant l’esclavage en général, est restée silencieuse de 1444 (date des premières razzias des Portugais)  jusqu’en 1839 quand il s’agissait de condamner formellement la mise en esclavage des Africains. Ce silence coupable fut une approbation implicite. Le 13 janvier 1435, le pape Eugène IV condamne formellement l’esclavage dans l’encyclique Sicut Dudum. Il est explicitement fait référence à la situation des indigènes des Canaries dont la mise en esclavage par les Portugais est réprouvée sous peine d’excommunication….

Lire la suite Lire la suite

Sonia Rolland

Sonia Rolland

Sonia Rolland, née en 1981 à Kigali (Rwanda) d’une mère rwandaise et d’un père français, est venu vivre en France en 1994. Miss Bourgogne 1999, elle a été élue Miss France 2000. Elle est ensuite devenue mannequin, puis comédienne. Sonia Rolland a témoigné fin 2013, après l’élection de Flora Coquerel des réactions racistes qu’elle avait elle même subies en 1999 : « Je me souviens d’une enveloppe qui contenait des excréments, assortis d’un petit mot : « Voilà ce que tu…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook