Comment les Portugais, les premiers, s’en sont pris à l’Afrique

Comment les Portugais, les premiers, s’en sont pris à l’Afrique

Au début du 15e siècle, les Portugais, ayant réussi à se débarrasser de la tutelle musulmane, cherchaient,sous l’impulsion du prince Henri le Navigateur, et grâce au soutien financier de l’Ordre du Christ , une voie commerciale pour atteindre les Indes et contourner les Maures, avec une éventuelle alliance avec le mythique Prêtre Jean (un personnage issu de la rumeur selon laquelle il existerait un roi chrétien en Orient ou en Afrique qui pourrait s’allier aux Occidentaux pour combattre les musulmans)….

Lire la suite Lire la suite

Le capitaine Vincent (1660-1780)

Le capitaine Vincent (1660-1780)

Le capitaine Vincent était le surnom donné à un Afro-descendant de Saint-Domingue (république d’Haïti) qui mourut en mars 1780, âgé de 120 ans, dans la paroisse de Sainte-Rose. Vincent Ollivier une une longue vie et une vie trépidante. Il était, au tout début de la colonisation française, l’esclave d’un aventurier, le sieur Ollivier. Ollivier, comme les premiers Français installés à Saint-Domingue, était un boucanier qui avait besoin d’action. L’occasion lui fut donnée en 1697. Louis XIV avait décidé de frapper…

Lire la suite Lire la suite

Etienne Victor Mentor (1771-1806)

Etienne Victor Mentor (1771-1806)

Etienne Victor Mentor, né en 1771 à Saint-Pierre (Martinique), devint officier à Saint-Domingue (Haïti), lutta pour l’abolition de l’esclavage et, parvenu au grade d’adjudant-général (officier d’état-major ayant un rang intermédiaire entre celui de colonel et celui de général de brigade) fut élu sous le Directoire, en 1797, député de Saint-Domingue au conseil des Cinq-cents. Il s’opposa, en 1799, au coup d’État de Napoléon Bonaparte et s’embarqua pour Saint-Domingue, où il devint l’aide de camp de Dessalines.

Esclavagistes et proxénètes

Esclavagistes et proxénètes

Une habitude assez courante de toutes les colonies esclavagistes fut d’acheter de jolies esclaves non seulement pour que le propriétaire puisse en abuser sexuellement, mais aussi pour en tirer un substantiel profit. Il existait un marché parallèle et officieux concernant les jolies femmes esclaves. Ce marché était destiné bien sûr à permettre aux esclavagistes amateurs de beautés africaines de s’approvisionner. Les prix n’avaient rien à voir avec le marché courant. C’est sur ce marché que s’approvisionnaient les maisons de prostitution…

Lire la suite Lire la suite

Louis-Narcisse Baudry des Lozières (1761-1841)

Louis-Narcisse Baudry des Lozières (1761-1841)

Louis-Narcisse Baudry des Lozières, officier général de cavalerie établi planteur à Saint-Domingue, fut l’une des figures du parti colonial ou club Massiac, qui lutta à Paris pendant la Révolution contre l’abolition de l’esclavage. Il se réfugia en Louisiane après l’insurrection des esclaves de 1791. Il se fit connaître le 24 mars 1802 en publiant – de toute évidence en service commandé pour préparer le rétablissement de l’esclavage – un monstrueux essai destiné à vilipender les Africains et les Afro-descendants et…

Lire la suite Lire la suite

Les enfants du pays

Les enfants du pays

En 2006, le réalisateur et producteur français Pierre Javaux avait pris le risque, avec son film Les enfants du pays, d’aborder la seconde guerre mondiale sous un angle nouveau : celui du rôle héroïque des tirailleurs dans la défense des villages français en 1940. Le réalisateur-producteur en avait profité pour exprimer un point de vue délibérément antiraciste et humaniste. Il en résulte un film sans prétention, mais utile et plein de fraîcheur, et surtout juste, même s’il est centré autour…

Lire la suite Lire la suite

Stuart Hall (1932-2014)

Stuart Hall (1932-2014)

Le sociologue Stuart Hall, Afro-descendant né à la Jamaïque en 1932, a fait toute sa carrière en Grande-Bretagne où il est arrivé à l’âge de 19 ans et où il est mort le 10 février 2014, après être devenu l’un des intellectuels les plus influents de la fin du XXe siècle. Inscrivant ses travaux subversifs, inspirés par le marxisme, dans le champ de ce qu’il appelle les Cultural studies, Stuart Hall a consacré sa vie à décrypter l’importance du racisme,…

Lire la suite Lire la suite

La tombe des Dumas à l’abandon à Villers-Cotterêts, ville FN ?

La tombe des Dumas à l’abandon à Villers-Cotterêts, ville FN ?

« Cette concession en l’état d’abandon fait l’objet d’une procédure de reprise. Prière de s’adresser à la mairie, service d’état-civil » C’est ce qu’on pouvait lire le 5 mai 2014 sur le carré de la famille Dumas au cimetière de Villers-Cotterêts, là où reposent le général Dumas et sa femme, aux côtés de la tombe de leur fils, transféré au Panthéon en 2002 ! Le carré en question ne semble pourtant pas délabré. S’agit-il d’un canular ? S’il tel n’est pas le…

Lire la suite Lire la suite

Lumina Sophie dite Surprise

Lumina Sophie dite Surprise

Lumina Sophie, dite « Surprise », est née le 5 novembre 1848 au Vauclin (Martinique) sur l’habitation La Broue, fille d’une ancienne esclave, tout juste libérée par l’abolition, Marie-Sophie, dite Zulma. Elle fut enregistrée à l’état-civil sous le nom de Marie-Philomène Sophie. Plus tard, l’administration attribuera à la mère et à la fille le patronyme de Roptus. Ainsi,Marie-Philomène Sophie deviendra-t-elle Marie-Philomène Roptus, mais tout le monde l’appellera Lumina (diminutif de Philomène) Sophie (du nom de sa mère). Lumina exercera le métier de…

Lire la suite Lire la suite

Le cinéma dans l’outre-mer français : négrophobie institutionnelle

Le cinéma dans l’outre-mer français : négrophobie institutionnelle

Les anciennes colonies esclavagistes françaises sont devenues des départements d’outre mer  en 1946. Deux ans plus tard, en 1948, la législation française imposait le système original de la TSA, la taxe spéciale additionnelle, très avantageux pour le cinéma français. La TSA est un prélèvement automatique de 10,72 % sur chaque billet acheté par les spectateurs. Chaque exploitant doit déclarer sa recette et reverser la TSA chaque mois au Centre national du cinéma, qui délivre les billets et exerce un droit…

Lire la suite Lire la suite

Jordan Davis

Jordan Davis

Le 23 novembre 2012, à Jacksonville (Floride), dans une station-service, Michael Dunn, 47 ans, a tiré dix coups de feu sur une voiture occupée par quatre adolescents afro-américains. Le motif invoqué : le volume de la musique qu’ils écoutaient fenêtres ouvertes était trop poussé. Le motif réel : leur couleur. Les quatre jeunes n’étaient ni agressifs ni armés. Jordan Davis, 17 ans, a été tué de trois balles. Ses trois camarades s’en sont sortis par miracle. Jugé en première instance…

Lire la suite Lire la suite

Sidney Poitier

Sidney Poitier

Sidney Poitier est un acteur afro-américain-bahaméen d’origine haïtienne né en 1927 à Miami (Floride). Il vit depuis 1969 avec l’actrice canadienne Joanna Shimkus qu’il a épousée en 1976 et avec laquelle il a eu deux filles. Après une enfance passée aux Bahamas, il s’installe aux États-Unis pour suivre les cours de l’Actor’s Studio, qu’il finance en y travaillant comme concierge. À partir de 1950, Sidney Poitier tourne dans de nombreux films dont La Chaîne de Stanley Kramer (1958), pour lequel…

Lire la suite Lire la suite

Achille René-Boisneuf (1873-1927)

Achille René-Boisneuf (1873-1927)

Achille René-Boisneuf est né au Gosier (Guadeloupe) en 1873, fils d’un esclave affranchi. Après ses études secondaires, il s’engage en politique. D’abord aux côtés du socialiste Légitimus , puis en dissident par rapport à une ligne que René-Boisneuf juge trop tiède. Il est élu conseiller municipal de Pointe-à-Pitre en 1900. En 1909, René-Boisneuf part en France et y obtient une licence de droit qui lui permet de revenir en 1910 et d’ouvrir un cabinet d’avocat à Pointe-à-Pitre. Il s’illustre dès…

Lire la suite Lire la suite

Influence de l’imagination des femmes européennes sur la couleur des enfants

Influence de l’imagination des femmes européennes sur la couleur des enfants

Lorsque les Français commencèrent à exploiter l’Afrique, en déportant comme esclaves ses habitants, à partir du début du 17e siècle, les Africains furent de plus en plus nombreux à Paris : des esclaves ayant eu le privilège d’être domestiques qui accompagnaient leur maître de retour des colonies antillaises ou des Africains venus directement d’Afrique et « offerts » à des personnes importantes. La mode, pour des dames « de qualité » fut d’avoir son « négrillon » de compagnie. Le problème, c’est que les petits Africains…

Lire la suite Lire la suite

Les Garifunas

Les Garifunas

Les Garifunas -ou Garifounes ou Caraïbes noirs- (de l’arawak Garifuna : mangeur de manioc) sont les seuls Afro-descendants  de la période esclavagiste aux Amériques à n’avoir pas suboi l’esclavage. Ils sont les descendants des rescapés du naufrage de deux navires négriers espagnols survenu en 1635 sur les côtes de Saint-Vincent. Les Africains, ayant neutralisé leurs geôliers, se réfugièrent sur l’île et s’allièrent aux Caraïbes et Arawaks qui résistaient à la colonisation européenne. Les trois populations finirent par se mélanger. En…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Paris église St-Roch mer 23 oct 10h30 obsèques de Jean-Michel Martial
Hello. Add your message here.