Padre Jean

Padre Jean

Padre Jean, dont l’existence se situe à Saint-Domingue (République d’Haïti) dans le dernier quart du 17e siècle, est l’un des premiers chefs connus d’une révolte contre l’esclavage français.

Padre Jean s’était libéré en tuant son maître, un Espagnol, et en se réfugiant sur l’île de la Tortue.

Avant même que la présence française à Saint-Domingue ne soit confortée par le traité de Ryswick (1697) et alors que les colons étaient pour la plupart des boucaniers qui commençaient tout juste à planter du café, Padre Jean organisa depuis Pointe Palmiste, en 1679, avec quelques dizaines d’esclaves marrons comme lui, la guérilla dans le nord de l’île autour de Port-de-Paix et de Port-Margot.

Il fut tué avec ses compagnons en 1679 au cours d’une bataille contre les boucaniers esclavagistes.

Padre Jean est quelquefois appelé Pedro Juan.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Hello. Add your message here.