Archives de
Étiquette : esclavage

L’hôtel de la Marine

L’hôtel de la Marine

L’hôtel de la Marine, également appelé hôtel du Garde-meuble, est un bâtiment de 22 000 m2 situé à Paris, place de la Concorde. Complètement achevé en 1774, à l’avènement du règne de Louis XVI, le bâtiment fut utilisé dès 1772 pour installer le garde-meuble royal qui était ouvert au public une fois par mois pendant les beaux-jours. Marie-Antoinette y avait aménagé un appartement où elle résidait lors de ses escapades à Paris. Lorsque Louis XVI, sous la contrainte, quitta Versailles…

Lire la suite Lire la suite

Harriet Tubman (1820-1913)

Harriet Tubman (1820-1913)

Harriet Tubman fut une figure majeure de la lutte contre l’esclavage aux États-Unis et des combats pour les droits civiques et pour la cause des femmes. Née esclave dans le Maryland vers 1820, elle s’échappa en 1849 et réussit, avec l’aide d’un réseau de Quakers qui avaient mis au point un itinéraire secret de fuite (« le chemin de fer »), à atteindre la Pennsylvanie, guidée par un « conducteur ». Par la suite, elle joua elle-même le le rôle de « conducteur », retournant clandestinement…

Lire la suite Lire la suite

Olaudah Equiano (1745-1797)

Olaudah Equiano (1745-1797)

Olaudah Equiano, né au Nigeria, fut enlevé dans son enfance et embarqué sur un navire négrier en partance pour La Barbade. De La Barbade, il fut transféré comme esclave en Virginie. Acheté par un officier britannique de la Royal navy, Equiano fut envoyé vers l’âge de 14 ans en Angleterre où il apprit à lire et à écrire et fut baptisé. Revendu à un négociant de Philadelphie, qui finit par l’associer officieusement à ses affaires, Equiano put racheter sa liberté…

Lire la suite Lire la suite

Vicente Guerrero (1782-1831)

Vicente Guerrero (1782-1831)

Vicente Guerrero est un Afro-descendant du Mexique né dans une famille pauvre de Tixia. Il combattit l’Espagne esclavagiste dès 1810 et, une fois l’indépendance acquise, il organisa un coup d’État le 1er avril 1829 et devint le 2e président de la République du Mexique. Guerrero décréta, le 15 septembre 1829, l’abolition immédiate de l’esclavage au Mexique. Renversé par un nouveau coup d’État le 4 décembre 1829, il fut exécuté le 14 février 1831.

Romaine « la Prophétesse »

Romaine « la Prophétesse »

Romaine « la Prophétesse » n’est pas une femme, comme on pourrait le croire. C’est le surnom que s’était donné à un résistant haïtien à l’esclavage, Romaine Rivière. Il  était originaire de la partie espagnole de Saint-Domingue. Romaine « la Prophétesse » réussit à soulever, de l’été 1791 au printemps 1792, une armée de 15 000 rebelles, au sud de la colonie française dans les régions de Jacmel et de Léogane, un port dont il prit le contrôle et qu’il réussit à bloquer. Se…

Lire la suite Lire la suite

François Mackandal

François Mackandal

François Mackandal, Africain razzié par les esclavagistes français au Congo et déporté dans la colonie de Saint-Domingue (République d’Haïti) organisa une importante révolte au nord-ouest de la colonie vers le milieu du XVIIIe siècle. Outre la force armée des marrons organisée par Mackandal, tout un réseau révolutionnaire fut tissé au sein des plantations. L’arme secrète était le poison, systématiquement utilisé pour éliminer et terroriser les colons. Trahi, Mackandal fut pris et brûlé vif au Cap en 1758

Traite française : les vrais chiffres

Traite française : les vrais chiffres

La France a transporté aux Antilles, depuis ses ports, en toute légalité et avec l’appui de l’État, entre 1635 et 1831 (date de l’interdiction définitive de la traite Française) environ 1 200 000 personnes (Africains arrivés vivants). Les descendants de ces Africains déportés par la France (en considérant comme descendant d’esclaves toute personne dont 50 % au moins des ancêtres correspondant à la génération du début de la Révolution française étaient ou avaient été esclaves) représentent au début du XXIe…

Lire la suite Lire la suite

Haïti 1822 : la France réattaque

Haïti 1822 : la France réattaque

L’épisode est très peu connu. Tout part d’Espagne. En mars 1820, l’autorité du roi Ferdinand VII, qui est remonté sur le trône après avoir été emprisonné par Napoléon au château de Valençay (Indre), soigné par Fournier de Pescay , est  contestée par un coup d’État militaire qui impose une constitution libérale. Les colonies espagnoles, sous l’impulsion de Simon Bolivar, profitent de cette période de troubles. En 1821, la Colombie se proclame indépendante sous la présidence de Bolivar dont l’idée est…

Lire la suite Lire la suite

Les financiers de l’esclavage

Les financiers de l’esclavage

Samuel Bernard (1651-1739), d’une famille d’artistes d’origine hollandaise (son père est peintre), et de confession israélite, est né à Sancerre (Cher). Il commence sa carrière comme grossiste en tissus de luxe à Paris en 1676. Ambitieux, il délaisse bientôt ce commerce, d’une rentabilité trop limitée à son goût, pour celui de l’argent. Il y excelle par le réseau de confiance qu’il tisse à travers l’Europe. Bien vite, Samuel Bernard devient le banquier du Trésor, c’est à dire du roi. Plus…

Lire la suite Lire la suite

Louis XIV roi négrier

Louis XIV roi négrier

Au début du 17e siècle, le préjugé de « race » n’existe pas en France. Les colonies non plus. La France n’a pas réussi à s’établir au Brésil, chasse gardée des Portugais qui ont déjà installé des sucreries dans la région de Pernambouc. Une première tentative a lieu en 1555, mais tourne court en 1567, les Portugais ayant chassé les intrus. Une seconde expédition part de Bretagne en 1612 avec le projet d’une « France équinoxiale », mais le même scénario se reproduit :…

Lire la suite Lire la suite

Joseph Ignace (1769-1802)

Joseph Ignace (1769-1802)

Joseph Ignace est un ancien esclave charpentier qui résista d’abord à l’eslavage en organisant une troupe d’esclaves marrons. Lorsque Victor Hugues, en 1794, vint proclamer l’abolition, Ignace s’enrôla dans ses troupes et devint officier. Il s’engagea auprès de Delgrès dans la résistance au rétablissement de l’esclavage en Guadeloupe (1802). Le chef de bataillon Ignace, commandant le fort de la Victoire à Pointe-à-Pitre, refusa dès le 6 mai 1802 de se soumettre à Richepance qui, chargé par Napoléon de ratablir l’esclavage,…

Lire la suite Lire la suite

La tragédie du fils Christophe

La tragédie du fils Christophe

Fernand Christophe, le fils aîné du général Henri Christophe, avait été envoyé à Paris par son père au printemps 1802 pour y poursuivre ses études, en signe de loyauté envers la France alors qu’un semblant de paix avait été signé avec le général Leclerc, après la résistance menée par Christophe aux côtés de Toussaint-Louverture durant l’hiver et le début du printemps 1802. Cette mesure, qui faisait du jeune Fernand Christophe un otage de Napoléon, a certainement été imposée à Henri…

Lire la suite Lire la suite

Napoléon, morceaux choisis

Napoléon, morceaux choisis

  En France, le dictateur raciste et esclavagiste Napoléon est une référence officielle depuis plus de deux siècles. Et il est généralement présenté dans les écoles de la République comme un héros. Il n’en va pas de même dans les autres pays et en particulier en Grande-Bretagne; Napoléon vu par le Daily mail (article en anglais) Voir également le livre de Claude Ribbe (réédité en 2013) Le crime de Napoléon. La pensée de Napoléon se résume cyniquement dans sa formule…

Lire la suite Lire la suite

Montesquieu était-il raciste ?

Montesquieu était-il raciste ?

Des générations de jeunes Français ont étudié ce texte en classe de première. Ce passage plus célèbre de Montesquieu est tiré de L’Esprit des lois (1748). Pour avoir une bonne note au baccalauréat de français, il faut dire à l’examinateur que l’auteur n’y fait qu’ironiser et que c’est en réalité un réquisitoire implacable contre l’esclavage et donc contre le racisme qui le sous-tend. Le problème, comme l’a bien montré Odile Tobner (agrégée des Lettres et veuve de Mongo Béti) dans…

Lire la suite Lire la suite

Voltaire était-il raciste ?

Voltaire était-il raciste ?

Selon Voltaire, les hommes n’ont pas tous la même origine, de même que « les poiriers, les sapins, les chênes et les abricotiers ne viennent point d’un même arbre ». Voltaire répugne au mélange : « Jamais homme un peu instruit n’a avancé que les espèces non mélangées dégénérassent ». C’est le mélange, au contraire, qui fait dégénérer. Les nègres en sont l’exemple et « Dans les climats chauds, ricane Voltaire, il n’est pas impossible que des singes aient subjugué…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook