La tragédie du fils Christophe

La tragédie du fils Christophe

Fernand Christophe, le fils aîné du général Henri Christophe, avait été envoyé à Paris par son père au printemps 1802 pour y poursuivre ses études, en signe de loyauté envers la France alors qu’un semblant de paix avait été signé avec le général Leclerc, après la résistance menée par Christophe aux côtés de Toussaint-Louverture durant l’hiver et le début du printemps 1802.

Cette mesure, qui faisait du jeune Fernand Christophe un otage de Napoléon, a certainement été imposée à Henri Christophe.

Fernand Christophe, alors âgé de 10 ans, arriva à Paris accompagné de sa tante.

Lorsque le général Christophe s’opposa finalement à Leclerc qui voulait rétablir l’esclavage, il paya cher ce choix : son fils fut mis par Bonaparte dans un orphelinat et la tante de l’enfant enfermée à La Salpêtrière.

L’un et l’autre moururent dans les mois qui suivirent.

 

 

2 réactions au sujet de « La tragédie du fils Christophe »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.