Archives de
Étiquette : Sénégal

Jean Amilcar (1782-1796)

Jean Amilcar (1782-1796)

En 1787, le chevalier de Boufflers, l’excentrique gouverneur du Sénégal, qui avait arraché plusieurs enfants à l’esclavage, en les rachetant, dont la petite Ourika, expédia un petit garçon en France en le confiant à M. de Bourneuf, officier de la garnison du Sénégal. La destinataire ? La reine marie-Antoinette, l’amie du chevalier de Saint-George. Il arriva au château de Versailles le en août 1787, âgé de 5 ans, après un court séjour à Paris, 48 rue de l’Université, chez le…

Lire la suite Lire la suite

Le camp de Thiaroye

Le camp de Thiaroye

En novembre 1944, 1280 tirailleurs, anciens prisonniers des nazis ayant combattu pour la libération de la France, sont renvoyés de force au Sénégal depuis Morlaix (Finistère) où il stationnaient. Ils sont regroupés, avant d’être démobilisés, au camp de transit de Thiaroye (Sénégal). Refusant les humiliations racistes, et notamment de se voir attribuer une solde inférieure à celle de leur camarades français, les anciens combattants sont aussitôt considérés comme mutins. Le 1er décembre 1944, le général Dagnan, commandant la division Sénégal-Mauritanie,…

Lire la suite Lire la suite

Galandou Diouf (1875-1941)

Galandou Diouf (1875-1941)

Galandou Diouf est né à Saint-Louis (Sénégal). En devenant conseiller général de Rufisque en 1909, il fut le premier Africain élu dans une assemblée représentative française. En 1914, il proposa de mettre sur pied une « union sénégalaise pour la propagation de la langue française » pour développer ce qui s’appellera par la suite la francophonie. Soutien de Blaise Diagne, qui le supplanta, il ne fut élu député à l’Assemblée nationale française qu’en 1934, après la mort de celui qui était resté…

Lire la suite Lire la suite

Lamine Gueye (1891-1968)

Lamine Gueye (1891-1968)

Amadou Lamine-Gueye est né à Médine (alors Soudan français et depuis Mali) dans une famille sénégalaise établie à Saint-Louis. Après avoir enseigné à l’école William Ponty de Gorée, Lamine Gueye vient en France pour y poursuivre des études de droit. L’obtention d’un doctorat fait de lui le premier Africain ayant obtenu une qualification de juriste en Europe. D’abord avocat au Sénégal à partir de 1922, il adhère à la SFIO et est élu maire de Saint-louis en 1925. À la…

Lire la suite Lire la suite

Mamadou Dia (1911-2009)

Mamadou Dia (1911-2009)

Mamadou Dia est né à Khombole (Sénégal). Instituteur, il entre en politique en 1946 en adhérant à la SFIO sénégalaise dirigée par Lamine Gueye, qu’il juge trop modéré. Avec Senghor, il créée en 1948 le Bloc démocratique sénégalais. De 1949 à 1955 Dia vient siéger à Paris comme sénateur du Sénégal, puis comme député en 1956. En 1958, lors du référendum sur la communauté, Dia prend position pour la rupture avec la France, contre Senghor. Lorsque le Sénégal accède à…

Lire la suite Lire la suite

Blaise Diagne (1872-1934)

Blaise Diagne (1872-1934)

Blaise Diagne est né à Gorée (Sénégal) en 1872. Adopté par une famille sénégalaise influente, il est envoyé à Aix-en-Provence pour faire ses études et entre dans les douanes puis dans l’administration coloniale. En 1914, il est le premier Africain à siéger au parlement français. Dès 1917, pendant la Grande Guerre, il est chargé par Clémenceau d’activer le volontariat militaire en Afrique et de constituer la « force noire » prônée par le général Mangin. En 1931, il obtient le portefeuille de…

Lire la suite Lire la suite

Maurice Béjart

Maurice Béjart

Le danseur et chorégraphe français Maurice Béjart, de son vrai nom Maurice-Jean Berger,  est une figure majeure de l’histoire de la danse. Ses origines indiscutablement africaines, par son père, l’industriel et philosophe Gaston Berger (né à Saint-Louis du Sénégal) ne sont jamais évoquées en France. Gaston Berger, dont les portraits sont rares, n’est jamais considéré non plus comme un Africain. Maurice Béjart et son père sont pourtant honorés comme ils le méritent au Sénégal, leur patrie originelle.

Ourika

Ourika

Ourika, une petite Africaine âgée d’environ cinq ans, aurait été envoyée comme esclave aux Antilles françaises si, en 1786, le gouverneur du Sénégal, Stanislas de Boufflers, ne l’avait remarquée alors qu’elle embarquait sur un navire négrier. Touché par la petite, qui était orpheline, il l’avait rachetée, puis expédiée vers la France pour la confier à sa tante, Marie-Charlotte de Rohan-Chabot, épouse du maréchal de Beauvau-Craon, qui n’avait pas d’enfant. Stanislas de Boufflers était un homme d’esprit dont les épigrammes ne…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.