Tiemoko Garan Kouyaté

Tiemoko Garan Kouyaté

Tiemoko Garan Kouyaté naquit en 1902  à Ségou au Mali.

Formé à l’École normale de Gorée, il devint en 1921 instituteur en Côte-d’Ivoire.

Arrivé en France pour y continuer ses études, il y développera des activités militantes et anticolonialistes.

À la fin des années 20, il figura, aux côtés de Lamine Senghor parmi les fondateurs de la Ligue de défense de la race nègre puis de l’union des travailleurs nègres et donna des articles aux journaux de ces organisations (La race nègre, Le cri des nègres).

Expulsé du parti communiste français, il collabora avec l’indépendantiste algérien  Messali Hadj et fut en liaison avec les activistes afro-américains Marcus Garvey, Du Bois, George Padmore.

Travaillant pendant l’Occupation comme soudeur-ajusteur dans une usine de Montluçon (Allier), il fut arrêté en 1942 pour n’avoir pas dénoncé les auteurs d’un sabotage.

Pour les uns, il fut passé par les armes à la prison de Montluçon, pour les autres déporté au camp de Mauthausen où il serait mort.

 

Une réaction au sujet de « Tiemoko Garan Kouyaté »

  1. Il est incontestable aux yeux du monde, que le noir en général a fortement contribué à l’effort de libération du monde moderne quand il fut pris en étau par les nazis. Et nos pères, particulièrement ont été les héros non seulement de la libération de la France mais ils ont été également les principaux acteurs de la reconstitution de l’empire français….après la deuxième guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.