James Hewlett

James Hewlett

James Hewlett, né en 1778, est un acteur afro-américain qui s’est illustré à New York en 1821 comme le co-fondateur, avec William Henry Brown, de l’African company, une compagnie théâtrale exclusivement afro-américaine jouant à l’African Grove le répertoire classique (ainsi que des productions originales) et où Ira Aldridge aurait fait ses débuts. Outre les rôles d’Othello et de Richard III (1821), Hewlett interpréta en 1823 celui de Chatoyer (Shotaway) dans Le drame du roi Chatoyer (The Drama of King Shotaway),…

Lire la suite Lire la suite

Mongo Beti (1932-2001)

Mongo Beti (1932-2001)

Mongo Beti, de son vrai nom Alexandre Biyidi Awala, est né en 1932 non loin de Yaoundé (Cameroun). Après son baccalauréat, il va en France poursuive ses études supérieures de lettres classiques : à Aix-en-Provence puis à Paris, tout en commençant à écrire des romans et des nouvelles sous le pseudonyme de Mongo Beti, d’abord publiés par Alioune Diop aux éditions Présence africaine. En 1956, Le pauvre christ de Bomba, dénonciation féroce de la société coloniale française, fait scandale. Après…

Lire la suite Lire la suite

Jeanne Duval

Jeanne Duval

Les informations sont lacunaires sur Jeanne Duval, parfois aussi appelée Jeanne Lever ou Jeanne Prosper. Mais sa beauté, sa couleur de peau et ses origines sont connues. Ce qui est sûr aussi, c’est qu’elle inspira à Baudelaire, dont elle partagea la vie, de très beaux poèmes, peut-être les plus beaux : Parfum exotique, Le serpent qui danse, La chevelure … On a dit qu’elle serait née vers 1820, probablement en Haïti et plus précisément à Jacmel. Comédienne, elle interprète de…

Lire la suite Lire la suite

L’enfer de Panama

L’enfer de Panama

De 1904 à 1914, pour éviter d’être exploités comme des esclaves dans les plantations sucrières de leurs anciens maîtres ou de mourir de faim au chômage, 31 000 Afro-descendants des Antilles – parmi lesquels 5500 Martiniquais et 2000 Guadeloupéens – sont partis creuser le canal de Panama : 79 kilomètres de long sur 16 km de large. Les Américains qui dirigeaient le chantier appliquèrent la ségrégation dans ce pays qui était pourtant indépendant. Subissant le racisme dans des conditions de…

Lire la suite Lire la suite

Palmares

Palmares

Palmares fut, au Brésil, dès le début du 17e siècle, le premier État nègre des Amériques. Les esclaves marrons qui s’étaient échappés des plantations de canne établies par les Portugais autour de Pernambouc fondèrent Os Palmares, un vaste Quilombo (communauté de marrons) près de la montagne Barriga. La population, à laquelle vinrent se mêler des autochtones et des Européens, atteignit 30 000 personnes qui s’inspirèrent de l’Afrique pour inventer une nouvelle civilisation fondée sur l’autogestion et les cultures vivrières variées….

Lire la suite Lire la suite

Dorothy Dandridge (1922-1965)

Dorothy Dandridge (1922-1965)

Dorothy Dandridge est née le 9 novembre 1922 à Cleveland (Ohio), fille de la comédienne Ruby Dandridge. Dorothy commence très jeune à se produire avec sa soeur dans des spectacles religieux (son père est pasteur). Rejointes par une troisième chanteuse, les soeurs Dandridge deviendront bientôt les Dandridge Sisters. Dès 1937, Dorothy Dandridge joue un premier rôle dans Un Jour aux Courses avec les Marx Brothers. Dans les années 40, tout en jouant et en chantant sur les scènes de Harlem…

Lire la suite Lire la suite

Traite française : les vrais chiffres

Traite française : les vrais chiffres

La France a transporté aux Antilles, depuis ses ports, en toute légalité et avec l’appui de l’État, entre 1635 et 1831 (date de l’interdiction définitive de la traite Française) environ 1 200 000 personnes (Africains arrivés vivants). Les descendants de ces Africains déportés par la France (en considérant comme descendant d’esclaves toute personne dont 50 % au moins des ancêtres correspondant à la génération du début de la Révolution française étaient ou avaient été esclaves) représentent au début du XXIe…

Lire la suite Lire la suite

Bilal Ibn Rabah

Bilal Ibn Rabah

Bilal Ibn Rabah ou Bilal Al-Habashi est un Africain originaire d’Éthiopie né à La Mecque (Arabie saoudite) en 580. Ayant rencontré le Prophète Mohamed, Bilal devint l’un  de ses disciples et compagnons. Il aurait contribué avec lui à l’érection de la première mosquée; la mosquée de Quiba à Médine. Mohamed lui aurait aussitôt confié le soin de monter en haut de cette mosquée et de lancer l’appel à la prière, ce qui fait de Bilal le premier muezzin de l’histoire….

Lire la suite Lire la suite

Comment sortir du racisme ?

Comment sortir du racisme ?

Le racisme est à la fois un préjugé et un cercle vicieux. L’histoire prouve que le racisme est une invention. Même si c’est une invention de toute évidence collective, il est très facile de la dater. Cette invention apparut en même temps que l’Occident découvrait l’Afrique et entrevoyait le développement d’un nouveau marché, jusque là oriental et limité, celui du sucre, par la culture de la canne. L’industrie sucrière naissante au 15e siècle nécessitait, pour être rentable, une main-d’oeuvre que…

Lire la suite Lire la suite

Le Brésil

Le Brésil

Le Brésil a été abordé par le navigateur portugais Pedro Alvares Cabral le 22 avril 1500. Les Portugais en colonisèrent aussitôt le littoral et y développèrent la culture de la canne à sucre, déjà prospère à Madère, dans la région du Pernambouc, au nord-est. Dans un premier temps, ce sont des indigènes qui furent mis en esclavage pour cultiver la canne. Des Africains les remplacèrent à partir de 1532 dans des conditions véritablement génocidaires avec moins de 5 ans d’espérance…

Lire la suite Lire la suite

La guerre des Marabouts

La guerre des Marabouts

En 1673-1674, en Sénégambie, s’appuyant sur les thèses du Mauritanien Nasir-al-Din, un intellectuel musulman opposé à la traite atlantique, les marabouts maures et toucouleurs déclenchèrent une guerre sainte contre les collaborateurs locaux de la traite européenne, jugés impies. L’aspect religieux de ce soulèvement est connu sous le nom de « mouvement Toubenan » (de tuub, se convertir à l’Islam). Pendant un an, ils remportèrent des victoires et remplacèrent le pouvoir jugé païen par des imams. Mais des armes furent fournies aux potentats…

Lire la suite Lire la suite

Thomas Sankara (1949-1987)

Thomas Sankara (1949-1987)

Thomas Sankara, né en 1949 à Yako (alors Haute-Volta) a suivi une formation militaire d’officier avant d’être porté à la présidence de la Haute-Volta par un coup d’État en 1983. En 1984, Sankara, qui avait choisi une ligne délibérément marxiste et anti-impérialiste, débaptisa son pays, substituant au nom, qu’il jugeait trop lié à la colonisation française, de Haute-Volta, celui de Burkina Faso. Le 15 octobre 1987, Sankara a été assassiné, lors d’un coup d’État fomenté par son ami Blaise Compaoré….

Lire la suite Lire la suite

Louis Armstrong (1901-1971)

Louis Armstrong (1901-1971)

Louis Armstrong est né dans une famille pauvre de la Nouvelle-Orléans (Louisiane, USA) en 1901. Ayant connu une enfance difficile, il commença très tôt à chanter et apprit à jouer du cornet à piston dans un centre pour jeunes Africains-Américains délinquants. Parti pour Chicago en 1922, Armstrong fut engagé comme trompettiste dans le Creole jazz Band de Joe « King » Oliver et enregistra ses premiers disques. Dès 1928, jouant avec les plus grands ensembles, Armstrong s’imposa comme l’un des meilleurs trompettistes…

Lire la suite Lire la suite

L’exploitation esclavagiste des Africains par les Européens

L’exploitation esclavagiste des Africains par les Européens

L’histoire de l’esclavage et plus encore la volonté bien légitime pour les descendants d’esclaves de commémorer leurs ancêtres se heurte souvent à une rhétorique révisionniste tendant à comparer l’esclavage des Africains pratiqué par les Européens à partir du 15e siècle, avec d’autres formes d’esclavage, voire avec le servage. Cette rhétorique tend à minimiser ce qui s’est passé et à revenir sur la reconnaissance, par la loi française, de la spécificité criminelle de cette pratique. Qu’en est-il ? Le servage personnel…

Lire la suite Lire la suite

Mercator : la cartographie au service du colonialisme

Mercator : la cartographie au service du colonialisme

La représentation la plus courante du monde sur les cartes planes résulte d’un procédé dit « projection de Mercator » du nom du cartographe hollandais Gerard Mercator (1512-1594) qui le mit au point en 1569, en pleine période de développement de l’esclavage et d’hégémonie coloniale européenne. Cette représentation, couramment utilisée dans l’enseignement et dans les médias , déforme la réalité en représentant les pays du Nord – en particulier l’Europe – relativement plus vastes qu’ils ne sont en réalité, du fait que…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook