Archives de
Étiquette : négritude

Que peut-on tirer de l’idée de négritude ?

Que peut-on tirer de l’idée de négritude ?

La négritude est un mouvement littéraire français des années 30 qui s’inscrit dans la vague de négrophilie de l’entre-deux-guerres. Il est principalement inspiré par le mouvement de la Harlem Renaissance. Il a été favorisé par Paulette Nardal et illustré par des écrivains talentueux comme Aimé Césaire et Léon-Gontran Damas et, d’une manière beaucoup plus discutable, par Léopold Sédar Senghor. En ce sens purement littéraire, la négritude fut une dénonciation du colonialisme qui contribua à la prise de conscience de la…

Lire la suite Lire la suite

Léon-Gontran Damas (1912-1978)

Léon-Gontran Damas (1912-1978)

Léon-Gontran Damas, né à Cayenne (Guyane) vint faire ses études secondaires en Martinique et rencontra Aimé Césaire, dont il devint l’ami, au lycée Schoelcher. Damas séjourna à Paris pour y poursuivre ses études à la faculté de droit et à l’École des langues orientales à partir de 1929. Il y bientôt retrouva Aimé Césaire et, comme lui, il fut assidu chez Paulette Nardal. Damas, à la différence de Césaire, sortait beaucoup, notamment dans les cabarets où il aimait aller écouter…

Lire la suite Lire la suite

Aimé Césaire (1913-2008)

Aimé Césaire (1913-2008)

Aimé Césaire est né à Basse-Pointe (Martinique) dans une famille qu’il est convenu de qualifier de nombreuse et de modeste, mais qui était en réalité relativement cultivée et aisée. Le grand-père de Césaire avait été instituteur (une première pour un Afro-descendant) puis professeur de lettres. Dans ce contexte de méritocratie républicaine, le fils du contrôleur des contributions de Basse-Pointe obtient une bourse pour aller à Paris et il y arrive à l’âge de 18 ans – en pleine exposition coloniale,…

Lire la suite Lire la suite

Paulette Nardal (1896-1985)

Paulette Nardal (1896-1985)

Paulette Nardal, née à Saint-Pierre (Martinique) dans une famille bourgeoise, fut l’une des premières Antillaises à faire des études supérieures à Paris. Arrivée dans la capitale en 1920, Paulette reçoit chez elle, à Clamart, pour qu’il se rencontrent, et pour les aider, de nombreux jeunes gens de la diaspora africaine dont René Maran, Aimé Césaire, Léon-Gontran Damas, Jean Price Mars, Claude Mc Kay ou Langston Hughes. Elle fréquente à Pigalle, le cabaret d’Eugene Bullard Le Grand duc (où Langston Hugues…

Lire la suite Lire la suite

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.