Maurice de Saxe (1696-1750)

Maurice de Saxe (1696-1750)

Fils adultérin de l’électeur de Saxe, Maurice de Saxe est né à Goslar (Allemagne) en 1696. Soldat de métier, esprit original, il se met au service de la France dans la guerre de succession de Pologne.

Commandant en chef de l’armée française (47 000 hommes) pendant la guerre de succession d’Autriche, il remporte la célèbre bataille de Fontenoy en présence du roi Louis XV le 11 mai 1745.

En récompense de ses services, Louis XV, offre à Maurice de saxe le château de Chambord en 1748. Il transforme cette demeure délabrée en résidence fastueuse et en haras royal.

Le maréchal de Saxe établit à Chambord la garnison de son régiment de cavalerie légère, le Saxe-Volontaires, composé de 1000 volontaires (6 brigades de 160 hommes) qu’il avait organisé dès le 30 mars 1743.

La première brigade ou brigade colonelle ou encore brigade blanche (du nom de la couleur des chevaux, des fanions des lances et de la crinière des casques) était uniquement composée d’Africains ou d’Afro-descendants.

Elle aurait été commandée par un Africain : Jean Ytong, un ancien cuisinier né en Guinée vers 1721, arrivé en France en 1743, qui fut enrôlé en 1747 dans le régiment de cavalerie légère de Maurice de Saxe.

Jean Ytong était chargé du recrutement pour le compte de Maurice de Saxe. On sait qu’ils tentèrent vainement de faire libérer 11 Afro-descendants détenus à la prison de Bayonne (des esclaves pris sur un bateau ennemi) pour qu’ils s’enrôlent dans le régiment. Maurice de Saxe se vit opposer un refus du ministre de la Guerre.

Le régiment de Saxe-Volontaires a été engagé, première brigade en tête, dans la célèbre bataille de Fontenoy, le 11 mai 1745, emportant la victoire sous les yeux du roi Louis XV.

De nombreux cavaliers de la première brigade se sont mariés à Chambord avec des filles du pays et ont probablement une descendance dans la région.

Maurice de Saxe est mort à Chambord en 1750 dans des conditions restées mystérieuses. Certains cavaliers de la première brigade (dont Jean Ytong) retèrent dans le régiment qui devint un régiment de dragons en 1751. Les autres furent répartis dans les armées du roi Louis XV. La plupart servirent comme timbaliers et dans des grades subalternes de bas-officiers.

Le régiment de Saxe Dragons est devenu 24e régiment de dragons. Ce dernier régiment a été dissous en 1929.

Par sa fille naturelle Marie-Aurore de Saxe, Maurice de Saxe est l’arrière grand-père de l’écrivain George Sand.

Pendant la Révolution, on retrouve la trace de Jean Ytong , malade et infirme, établi à Haguenau.

Depuis, le château est devenu la propriété de la République française, qui en confie la présidence à ses plus hauts dignitaires.

En 2014, aucune information concernant cette concentration exceptionnelle d’Africains et d’Afro-descendants à Chambord, par la volonté du maréchal de Saxe, n’est donnée aux visiteurs du château ni ne figure sur le site du domaine national de Chambord où il n’est question que d’ « un régiment de Uhlans » …

 

 

 

 

 

2 réactions au sujet de « Maurice de Saxe (1696-1750) »

  1. Il semble que le Pdt du Conseil d’Administration de Chambord soit Mr Gérard Larcher, depuis peu à nouveau Pdt du Sénat.

    Il lui revient donc la responsabilité de mettre en valeur l’intégralité de l’histoire extraordinaire de ce château et notamment la partie concernant la nature et les exploits de la Brigade Blanche commandée par Jean Ytong un ADA nommé par le Maréchal de Saxe lui-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.