Lénis Blanche (1905-1994)

Lénis Blanche (1905-1994)

Lénis Blanche, né en 1905 au Lamentin, fut le premier Antillais et le premier Guadeloupéen à être reçu, en 1924, au concours de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm (le second Antillais étant Aimé Césaire en 1935, et le second Guadeloupéen – et troisième Antillais – étant l’écrivain Claude Ribbe, admis en 1974).

Optant pour la philosophie, mais échouant à l’agrégation, Lénis Blanche se consacra à une carrière de professeur. Il enseigna notamment les lettres eu lycée Carnot de Pointe-à-Pitre et au lycée Gerville-Réache de Basse-Terre.

Pendant la Guerre, Blanche fit le choix de soutenir le gouverneur Sorin, affirmant ainsi son adhésion à la France de Vichy, ce qui lui a été reproché.

Il termina sa carrière comme professeur et principal à Cannes.

 

 

Une réaction au sujet de « Lénis Blanche (1905-1994) »

  1. Ancien professeur de philosophie, et ancien journaliste, j’ai d’abord, dans mon journal Guadeloupe 2000, puis sur mon site, Le Scrutateur, entrepris de rendre justice à M. Lénis Blanche, ostracisé par des gens qu’offusquaient, sans doute, ses qualités intellectuelles exceptionnelles.
    Et ceci en donnant la parole à M. Blanche lui-même. Je propose ci-dessous un lien avec le début d’une très longue, et passionnante, lettre que m’avait adressée M. Blanche. Voici ce lien : http://www.lescrutateur.com/article-13030762.html
    Pour la suite, et de multiples autres documents concernant ce philosophe guadeloupéen, on se reportera au Scrutateur : http://www.lescrutateur.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.