Le Maure du Louvre

Le Maure du Louvre

Le Maure du Louvre – il Moro – est une statue en albâtre fleuri, lapis-lazuli et marbres colorés, exécutée à Rome au début du XVIIe siècle (probablement 1611 ou 1612) par le sculpteur français Nicolas Cordier.

Sa présence est attestée en 1613 au palais Borghese e Rome, car l’oeuvre se trouve décrite en vers italiens dans un manuscrit de Scipione Francucci, datant de 1613, et dédié au cardinal Scipione Borghese (archives secrètes du Vatican) (*)

Le Maure avait même donné son nom à la salle où il était exposé (stanza di Moro). Curieusement, il s’est glissé dans un lot d’oeuvres d’art acheté en 1807, pour 8 millions de francs, par Napoléon à son beau-frère, le prince Camille Borghese.

Napoléon, dont le racisme ne fait aucun doute, aurait peu apprécié, s’il l’avait vu, cet Africain qui ressemble plus à un prince qu’à un esclave.

Le Maure est resté en dépôt jusqu’en 1964, date à laquelle il a été envoyé à Versailles et installé au pied de l’escalier de la Reine, avant d’être finalement exposé au Louvre.

 

Le Maure du Louvre 2

 

 

(*) Giovanello Moro

Statua del Franciosino [surnom de Nicolas Cordier]

Di negro parangon lucido e terso

Stassi a man destra un giovinello moro.

Candido ha’l manto, e un ogni parle asperso

Di mille fregi di stranier lavoro

E della spalla ad sen valle à traverso

Barbara cigna, che borchiata è d’oro

Picciol cembalo scole, e’n lieto viso

Apre dal fosco labbro un chiaro riso.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Paris église St-Roch mer 23 oct 10h30 obsèques de Jean-Michel Martial
Hello. Add your message here.