La conférence de Berlin (1884-1885)

La conférence de Berlin (1884-1885)

Le 15 novembre 1884 commença la conférence de Berlin dont le Portugal avait eu l’idée.

Il s’agissait d’établir les règles selon lesquelles l’Europe allait pouvoir se partager l’Afrique.

Sous la houlette de Bismarck, se rassemblèrent des négociateurs pour le compte de l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie, la Belgique, le Danemark, l’Empire ottoman, l’Espagne, la France, représentée par Jules Ferry et l’ambassadeur à Berlin Alphonse Chodron de Courcel (arrière grand-père de l’épouse de Jacques Chirac) , la Grande-Bretagne, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie, la Suède-Norvège et les États-Unis.

Aucun Africain n’était présent ni représenté.

L’Allemagne déjà s’était emparée du Togo, du Cameroun, de l’actuelle Namibie.

La France, installée depuis longtemps au Sénégal, avait occupé la Tunisie en 1881, puis la Guinée en 1884 et elle posait des jalons au Congo.

L’Angleterre avait déjà occupé l’Égypte (1882), le Soudan, la Somalie.

L’Italie s’était installée en Érythrée.

À l’issue de la conférence, le 26 février 1885, Léopold II de Belgique recevait une partie du Congo à titre personnel, le reste étant attribué à la France qui avait feu vert pour conquérir Madagascar.

Une ligne fut tracée sur la carte entre Say au Niger et Baroua, au nord-est du lac Tchad. il était convenu que la France s’emparerait de ce qui était au-dessus et l’Angleterre de ce qui était au-dessous de cette ligne.

 

2 réactions au sujet de « La conférence de Berlin (1884-1885) »

  1. Jules Ferry, n’est ce pas l’homme à qui François Hollande a tenu à rendre hommage en priorité le lendemain de son élection en 2012 ?

    Donc François Hollande aurait honorer un colonialiste négrophobe, totalement convaincu que l’homme blanc était supérieur à toutes les autres « races » et que ces dernières devaient servir les intérêts de la « Blanchitude » ?

    Africains et Afro-Descendants si vous n’avez pas compris aujourd’hui vous ne comprendrez jamais le lien entre ce partage de l’Afrique au 19e et la persistance de votre situation d’oppression raciale, sociale, culturelle, politique, économique et spirituelle au 21e siècle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Hello. Add your message here.