Isaac La Peyrère (1596-1676)

Isaac La Peyrère (1596-1676)

C’est le Français Isaac La Peyrère qui, le premier, en 1655, dans Les Préadamites, un livre prudemment publié en latin à Amsterdam, a clairement remis en cause l’origine unique de l’humanité, jusqu’alors garantie par la Bible, en formulant la théorie des Préadamites.

Selon La Peyrère, qui s’appuie sur l’Épître  aux Romains de Saint Paul (Nouveau testament) il y aurait eu plusieurs créations divines. D’abord les Préadamites (les non-juifs). Le texte de la Bible et particulièrement la Genèse ne concernerait que le peuple hébreu qui constituerait une « race » privilégiée.

De là à établir une nouvelle hiérarchie entre « Préadamites », il n’y avait qu’un pas. Il allait être bientôt franchi par un autre Français, François Bernier.

Parce qu’il remettait en cause l’unité de l’humanité, le livre de La Peyrère fut, sans doute pour la forme, publiquement brûlé en 1656 (alors qu’il était déjà traduit en anglais) mais il eut une influence considérable dans la pensée  européenne.

La condamnation du livre de La Peyrère et l’exécution publique du jugement firent beaucoup de publicité à cet ouvrage.  Il continua de circuler sous le manteau, comme il avait du reste déjà circulé sous forme de manuscrit avant sa publication : la preuve que ce texte n’était nullement anodin.

La Peyrère était très apprécié dans les milieux intellectuels parisiens (notamment dans l’école de pensée dite des « libertins ») qui allaient influencer Madame de Maintenon seconde épouse de Louis XIV  et légitimer le Code noir.

La mise en cause théorique de l’unité de l’humanité était la porte ouverte à toutes les dérives, à toutes les justifications de l’esclavage des Africains qui commençait alors.

On peut considérer que le livre de La Peyrère marque le début de la pensée raciste moderne et qu’il a brisé les derniers scrupules des esclavagistes.

Référence :

Les Préadamites, ou essai sur les versets 12, 13 et 14 de la lettre de l’apôtre Paul aux Romains qui démontrent que des premiers hommes furent créés avant Adam. (Amsterdam 1655)

Praeadamitae, sive exercitatio super versibus duodecimo, decimotertio et decimoquarto, capitis quinti epistolae D. Pauli ad Romanos, quibus inducuntur primi homines ante Adamum conditi.

 

2 réactions au sujet de « Isaac La Peyrère (1596-1676) »

  1. Il faut approfondir cette découverte dans le sous-sol du racisme européen.

    L’acharnement à vouloir faire croire à l’existence de races et à la supériorité d’une d’entre elles sur les autres en allant jusqu’à jusqu’à y mêler la religion, nous le devons à plusieurs Français.

    Isaac La Peyrère, pionnier de la négrophobie : ça c’est sûr ! Mais allez voir LDH, MRAP, SOS Racisme ou la LICRA, défenseurs inconditionnels des « droits de l’homme blanc. » en leur demandant ce qu’ils pensent de ce monsieur La Peyrère. Il y aura un grand silence.

    1. Cette idée folle de la prétendue supériorité du blanc doit être entièrement élucidée par celles et ceux qui ont accès aux documents.

      Je suis un fervent demandeur de ce genre d’information.

      Il faut absolument continuer la déconstruction du système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.