Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY

Pierre-Marie PORY-PAPY fils, né à Saint-Pierre (Marinique) le 3 mai 1804, est le fils de Pierre-Marie PORY-PAPY aîné (né vers 1779, mort à Saint-Pierre le 28 septembre 1834) un esclave affranchi qui exerça le métier de maître-cordonnier, puis de marchand. Sa mère Betsy, est une esclave affranchie. PORY-PAPY l’aîné était proche de Cyrille Bissette. Envoyé en France hexagonale pour y faire des études, il obtient son baccalauréat à Aix-en-Provence et s’inscrit à la faculté de droit de Paris.

Revenu dans sa ville natale, il y devient avocat en 1835, puis avoué.

En 1848 PORY-PAPY est élu au conseil municipal de Saint-Pierre , où il est délégué à la police.

Le 22 mai, l’esclave ROMAIN, est incarcéré après une plainte de Pierre HERVE, le maire esclavagiste de Saint-Pierre, simplement pour avoir joué du tambour. PORY-PAPY le fait libérer, tandis que les esclaves se massent autour de la mairie pour protéger l’élu, convoqué pour s’expliquer. Bientôt, c’est un soulèvement général qui contraint le gouverneur Claude ROSTOLAND, à proclamer, le 23 mai 1848, l’abolition de l’esclavage en Martinique. Le lendemain, 24 mai 1848, PORY-PAPY est élu maire de Saint-Pierre.

Le 9 août 1848, il devient député de la Martinique et il le restera jusqu’au 28 mai 1849, date à laquelle le parti de l’Ordre, qui soutient le futur enpereur Napoléon-III, alors président de la République, devient majoritaire. PORY-PAPY sera réélu en 1871, après la chute de l’Empereur et siègera encore jusqu’au 27 janvier 1874, date de son décès à Versailles (où se trouvait alors l’assemblée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.