Les Saramaka

Les Saramaka

Saramaka désigne un groupe de plus de 50 000 descendants d’esclaves déportés depuis l’Afrique dans l’actuelle république du Suriname (Guyane hollandaise).

Leurs ancêtres réussirent, dès le 17e siècle, à s’échapper en se réfugiant dans la forêt tropicale formant des sociétés autonomes.

Leur culture originale, fondée sur la tradition orale, a fait l’objet d’intéressantes études, notamment des ethnographes américains Richard et Sally Price.

Les Saramaka forment le groupe le plus important de descendants de marrons dans le monde.

Une réaction au sujet de « Les Saramaka »

  1. Ce sont des peuples passionnants, mais le pluriel est de mise : il y a les saramaka, les paramaka, les djuka, les aluku, les Matawai, les kwinti qui n’ont pas vraiment les mêmes langues ni les mêmes organisations sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.