L’Augustine de Nantes « prise par les noirs »

L’Augustine de Nantes « prise par les noirs »

Le 26 décembre 1788, les captifs de L’Augustine de Nantes, 55 tonneaux, partie de Nantes le 25 juin, se révoltent et partent avec le bâtiment.

Une partie de l’équipage est alors à terre, au Mayombe, à l’embouchure du fleuve Congo.

Récit des rescapés de l’équipage :

Les esclaves, au nombre de 40, s’y sont emparés d’un coffre d’armes et ont attaqué 7 hommes de l’équipage qui étaient alors à bord.

2 sont massacrés, les 5 autres ont été blessés et jetés à la mer; mais ils ont eu le bonheur de se sauver dans le canot et se sont réfugés à Mayombe où le bateau était en traite.

Le navire La Belle Ninette, aussi de Nantes, est venu chercher l’équipage qu’il a amené avec le capitaine qui était à terre lors de l’événement.

Les noirs, une fois maîtres du bateau, ont levé l’ancre et ont appareillé.

Le navire n’a jamais été retrouvé. Le capitaine est mort au Mayombe.

 

2 réactions au sujet de « L’Augustine de Nantes « prise par les noirs » »

  1. quel histoire tragique qui heureusement finit bien pour certain de nos nos freres ce qui prouve encore une fois la combativité a toujours été active pendant ces périodes contrairement a ce qu’affirme les archives de propagandes colonniales pour abrutires les noirs en nous faisant passer pour des laches non combatifs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.