10 mai 2014 le Premier ministre rend un hommage officiel au général Dumas !

10 mai 2014 le Premier ministre rend un hommage officiel au général Dumas !

Matignon l’a annoncé dans l’après-midi du vendredi 9 mai 2014. En réponse, de toute évidence, à l’attitude du maire FN de Villers-Cotterêts qui refuse de commémorer l’abolition de l’esclavage, le Premier ministre a répondu à l’appel de l’association des Amis du général Dumas, présidée par l’écrivain Claude Ribbe, qui organise – malgré le refus du maire- une commémoration soutenue par de nombreuses associations et syndicats à Villers-Cotterêts le 10 mai à 11 heures.

Le premier ministre participera au second volet de la journée commémorative organisée par l’association des amis du général Dumas et, avec, cette fois, la mairie de Paris.

L’hommage officiel, refusé à  Villers-Cotterêts sera rendu à Paris avec éclat.

 

La dépêche AFP relatant cette information

 

Abolition de l’esclavage: Valls à une cérémonie de commémoration samedi

PARIS, 9 mai 2014 (AFP) – Le Premier ministre Manuel Valls participera samedi à une cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage à Paris, ont annoncé vendredi ses services. Accompagné notamment de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, et de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, il doit prononcer un discours place du général-Catroux (XVIIe arrondissement de Paris), indique Matignon dans un communiqué. Suivront ensuite un dépôt de gerbes et une minute de silence au pied du monument consacré au général Alexandre Dumas (1762-1806), père de l’écrivain, né esclave dans l’actuel Haïti et devenu, dans l’armée révolutionnaire, le premier général français d’origine afro-antillaise. Inauguré en 2009, ce monument métallique, qui représente deux fers d’esclaves de 5 mètres de haut dont les chaînes se sont rompues, symbolise la mémoire de l’esclavage. Le 10 mai est la date retenue pour la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, célébrée depuis 2006 et issue de la loi Taubira de reconnaissance de la traite et de l’esclavage comme crime contre l’humanité (2001). François Hollande, comme l’an dernier, présidera lui une cérémonie au Jardin du Luxembourg samedi après-midi. map/mat/er

la réaction de l’association

 

L’association des Amis du général Dumas se réjouit de la présence du Premier ministre, M. Manuel Valls, à la commémoration traditionnelle qu’elle organise le 10 mai chaque année à Paris avec la municipalité.

L’association  des Amis du général Dumas, présidée par l’écrivain et cinéaste Claude Ribbe,  se réjouit que les plus hautes autorités de la République et le Premier ministre en personne participent à la conclusion  de la journée du samedi 10 mai, à Paris, à 17 h 45, place du général-Catroux (17e) en rendant un hommage officiel  aux esclaves et à leurs descendants sous l’emblème du général Dumas, père du célèbre écrivain, né esclave à Saint-Domingue.

L’association organise par ailleurs à Villers-Cotterêts (Aisne), samedi  10 mai à 11 heures du matin, une autre commémoration de l’abolition de l’esclavage, toujours  sous l’emblème du général Dumas, et avec le soutien de nombreuses associations et syndicats.

Mais cette première cérémonie n’est pas officielle car l’hommage officiel, qui malgré des exploits héroïques, avait déjà été refusé au général de son vivant à cause de la couleur de sa peau et de ses origines qui le liaient à l’esclavage, vient  également d’être refusé à Villers-Cotterêts (là ville où il avait été accueilli en 1789 et où il repose depuis 1806) par le nouveau maire FN Franck Briffaut.

C’est non seulement la ville de Paris, mais aussi la République française – par la présence du Premier ministre – qui répliquent ainsi de manière cinglante à cet affront fait à un grand homme, à tous les descendants d’esclaves et à tous ceux qui souffrent du racisme.

C’est devant le monument érigé en mémoire du général Dumas par la ville de Paris en 2009 à la demande de l’association des Amis du général Dumas, et qui figure des chaînes brisées évoquant l’esclavage, que l’association organise chaque année une commémoration avec la mairie de Paris.

Ce monument remplace une statue érigée en 1913 et abattue par les collaborateurs en 1943.

La présence du Premier ministre, M. Manuel  Valls, le 10 mai 2014, journée nationale de commémoration de l’esclavage, renforce la cérémonie traditionnelle du 10 mai, place du général-Catroux.

C’est là un geste fort de la République qui répond à la haine et au mépris  ignominieux de ceux qui considèrent  que l’esclavage ne serait qu’un point de détail de notre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x Close

Une Autre Histoire

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
RSS
Facebook
Facebook
Le chevalier de Saint-George, le nouveau livre de Claude Ribbe vient d'être publié cliquez ici pour le commander
Hello. Add your message here.